Tops-Sites

Partagez|

"Il fait sombre sous le pied de la lampe."| Im Yong Soo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Fou Aquilla
Fou Aquilla

Message : 75
Date d'inscription : 24/07/2016
Age (RP) : 20
Masculin

avatar

Ouvrir
MessageSujet: "Il fait sombre sous le pied de la lampe."| Im Yong Soo Dim 14 Aoû - 21:26
avatar2

"Dans la vie, les choses les plus importantes sont ta familles et tes proches ! Protèges-les quittes à te salir les mains."

nomIm
prénomYong Soo
âge19 ans et toutes ses dents.
né(e) le 15/08/1903
sexeMasculin et c'est sûr à 100% !
nationLa république de Corée
métierIl est étudiant en art mais aussi postier à mi-temps le matin et prof de taekwondo pour des enfants le week-end en fin d'après-midi.
groupeGalia
rangTour
avatar1caractère
Je ne sais pas ce que vous pensez de Yong Soo. Mais n'allez pas dire qu'il est un jeune homme simplet, naïf, idiot ou même vantard. Ok ! Parmi ses adjectifs, il y a du vrai mais aussi du faux. Parce que ce n'est pas son grand sourire parfois omniprésent ou son énergie naturelle qui traduise la personne qu'il est. Ils font partie de lui mais ne sont pas les parfaites retranscriptions de sa personnalité. J'espère que vous avez suffisamment de temps pour vous plonger dans la mentalité et dans les méandres d'un jeune étudiant qui pour protéger sa famille et ses proches a mis ses mains dans un lac rouge d'une crasse aussi sombre que le monde auquel il appartient actuellement.

Le jeune homme est modeste quand il s'agit de lui. Sa personne n'est en rien supérieure aux autres, il peut toujours faire mieux et s'améliorer. Sauf que sa modestie a une limite. C'est sa fierté. Toi ! Lecteur ne va pas sous-estimer sa fierté ! Elle est tel que tout en lui repose dessus. Si une de ses fiertés s'écroule, faites confiance au reste pour partir en fumée avec. Quelle fierté ? Eh bien, sa famille et ses proches. Il tient à eux comme si sa vie en dépendait. Il les chérit et prend soin d'eux. C'est pour eux qu'il est entré chez les Galias. Et c'est à cause de ça qu'il souffre d'un doux mal pas si grave que ça, j'ai nommé le brother complex. Certes le sien ne va pas jusqu'à l'amour mais jusqu'à la pire des loyautés, celle de l'aveugle qui aurait du mal à survivre sans son guide ou qui vivrait la séparation comme une torture. Cependant, il a réussi à survivre et c'est à cause d'une certaine séparation qu'il a rejoint les Galias. Donc, sa fierté qui est aussi constituée de cette fameuse corporation, sont les seules choses où il va être légèrement voire beaucoup vantard. Attendez-vous à des : « les Galias sont les meilleurs » ou « notre roi est digne de régner sur tous Fortuna à la place du Prince ». Espérons que notre bon prince faiblard Alexandre ne lui coupe pas la tête pour cette dernière affirmation. Mais sinon, c'est aussi un point où il est susceptible. Non, pas sa tête ! Il l'aime bien elle ! Mais ses fiertés ! Le premier qui dira que sa famille, ses proches ou sa corporation ne sont que des lâches ou d'autres mots bien gentils qu'il s'attende à avoir un point en pleine face.

Parce que Yong Soo rime avec impulsivité. Hein ? J’ai faux ? Bon bref, il l’est. Certes, il sait quand y a un bon moment ou qu’il n’y en a pas. Mais en tout, cas parfois il se retient pas et hurle sur l’autre ou fait ce qui lui passe par la tête. Bon, par contre, il n'est pas impulsif au point de commencer à danser sur un champ de bataille parce qu’il en a envie hein ?! Il y a une limite et il n’est pas con ! Loin de là !

Parce que le jeune homme est un intelligent et pas qu’un peu. Certes, son QI dépasse pas les nuages mais il ne dépasse pas non plus l’enfer. C’est un QI normal mais avec un cerveau vif et remplie de deux éléments très importants. À savoir créativité ! Et inventivité ! Il en déborde. Son imagination a une limite bien lointaine. Que vous imaginez vous . Dans la vie, il faut savoir que rien n’est impossible. C’est en partant de là qu’il réussit à avoir des idées toutes plus ou moins ingénieuses et parfois farfelue ou à se sortir de plusieurs situations désavantageuses. Mais bon, pour ces situations, il peut faire confiance à autres choses. À savoir, son optimisme. Qu’on soit clair, on se sort toujours de la merde. Et le monde n’est pas laid ! Et la fin sera toujours heureuse ! Donc n’allez pas vous imaginer une seconde qu’il verra les choses du mauvais côté. Non ! Quand on est optimiste et qu’on est lui, on l’est jusqu’à la moelle !

De plus, une de ces choses qu’on remarque très vite est son énergie qui va de pair avec l’optimisme et peut-être l’impulsivité dont il fait preuve. Beaucoup le traitent d’hyperactif. À ces personnes veillaient à lire attentivement ce qui va suivre : il ne l’est pas. Il se trouve que certes, il est plus énergétique que beaucoup d’entre nous mais pas au point d’être hyperactif. Alors est-il tout le temps sous adrénaline ? Non, toujours pas. Certes, ça aussi on a l’impression mais ce n’est toujours pas ça. Si vous voulez le voir sous adrénaline, je n’ai qu’un conseil mettez un couteau sous la gorge de son jumeau devant lui et attendez quelques minutes, et là il sera sous adrénaline. Et aussi, courez vite petit conseil. Parce que vous croyez qu’on touche comme ça à la famille !?

Cependant, il a beau être très énergétique. Yong Soo peut être calme. Oui ! Calme ! Comment ? Eh bien, pendant les cérémonies importantes, pendant les réunions avec les autres corporations alors quelques St-Glinglin et d'autres occasions très rares ou devant une personne qui est de 5 ans son aîné. Voilà, les conditions.

Yong Soo est un jeune homme un peu naïf. Bon, vous allez pas lui faire croire que la lune est le soleil et puis, il faut faire partie de ses proches pour avoir une chance de lui faire croire ça et faut pas que ça soit aussi gros. Y a pas écrit pigeon non plus.

Mais dites-moi, vous vous souvenez du deuxième paragraphe ? Oui, oui, le pavé là ! Et quand, je vous disais qu’il était loyal, je ne crois pas vous avoir dit que cette qualité est avec lui, le plus dangereux des défauts. Car avec lui quand on dit : donner sa vie pour quelqu’un, ça peut-être au sens propre du terme. Dès que vous faites partis des personnes chères à ses yeux, vous êtes quelqu’un à protéger quitte à se prendre une balle dans le dos et mourir suite à une hémorragie. Voilà, un de ses plus grands défauts qui aurait sans doute dû être une magnifique qualité.

Le bridé est un homme très prude. Donc déjà, quand il voit des deux personnes qui s’embrassent, il devient rouge vif mais alors quand on parle de l’acte, il ne peut pas le supporter. C’est comme si vous parliez de choses toutes sauves catholiques à un enfant innocent, vous voyez. Sauf que là, vous en parlez à un adulte de 19 ans. Et n’allez pas croire qu’il dira comme un gosse : « c’est dégoutant ». Non, lui c’est la version adulte. À savoir : « On parle pas d'ça en public ! ». C’est beau l’innocence.

L’Asiatique est quelqu’un de très tolérant. Que vous soyez noir ou blanc. Il s’en moque. Si vous avez un caractère qui colle avec le sien, il n’hésitera pas à devenir votre ami. Et même si vous n’êtes pas mais, il vous acceptera. Par contre, y a un truc qui bloque……Il n’arrive pas à accepter l’homosexualité. Il ne sait pas pourquoi mais ça bloque. Alors que dans les faits, il faut savoir que le jeune homme est pan. Et bien qu’il réussisse à presque l’avaler quand ça concerne ses proches mais quand c’est lui, il s’étouffe. -sans mauvais jeux de mots, hein.-

Le jeune homme est aimable. Yong Soo est quelqu’un de très poli. Beaucoup le diront brusque et impoli. Mais non, c’est faux, il ne l’est pas. Parce que la politesse, on l’a implanté au plus profond de sa personnalité depuis qu’il est né. Résultat, il est très très poli. C’est aussi une personne gentille voire trop. Certes, il réussira à dire non mais souvent à regret quand il s’agit d’un ami plus ou moins proche. Mais si c’est sa famille. N’espérez même pas entendre un petit non. La famille est sacrée hors de question de dire non. Le seul membre à qui il le dira est son jumeau. Lui, il lui dira non sans la moindre hésitation. Douloureuse rupture du passé.

Sinon, passons à son plus gros défaut… Il est trop travailleur. Il est vraiment mais vraiment trop travailleur. C'est-à-dire que s’il n’y avait pas la sociabilité et la survit, il s’enfermerait dans une bibliothèque et étudierait sans s’arrêter. Il n’est pas rare qu’on le retrouve dans des coins comme la clinique du quartier pour surmenage ou des trucs dans le genre. Il travaille trop. C’est peut-être pour ça qu’il a quelques années d’avance sur son programme malgré ses deux petits boulots.

Par ailleurs, il est fort. Le jeune homme sait prendre des remarques dures sans presque broncher. Pourquoi « sans presque » ? Parce qu’il est expressif. Trop expressif. Bien trop. On lit en lui comme un livre ouvert, c’est un défaut sans doute mais ce n’est pas plus mal selon lui. Par contre, malgré tout, il essayera de cacher ce qu’il ressent et de ne pas embêter ou blesser la personne. Il se retiendra même si ses larmes commencent à couler.

Mais, le brun n’a pas qu’un caractère, il a aussi des goûts. Bon, ils ne sont pas très compliqués mais nombreux donc attachez-vous les enfants ! C’est la dernière ligne droite avant la fin !

Déjà, la mode. Il adore la mode et tout ce qui en découle. Mais n’allez pas croire qu’il va suivre les canons de la beauté. Non, y a moutons et moutons tout comme il y a la mode des autres et celle de Yong Soo. Il a son style à lui et propre à lui. Rien ni personne ne le forcera à prendre son style. Non, il gardera son style et ne risque pas d’en changer avant belle lurette. Ah ! Et non, la cravate bleue à pois blanc n’est pas synonyme de mauvais goût. Merci.

Le jeune homme a une passion toute particulière pour les autres cultures. Il est loin d’être super curieux mais il adore en connaître plus sur les autres cultures. Il aime entendre les langues et connaître l’histoire des autres pays. Pas que celle de Fortuna mais du monde autour d’eux. Ça l’intéresse voire le passionne.

Je vous avoue que s’il n’y avait pas eu l’art, il aurait choisi d’étudier les langues ou les pays. Mais le dessin est une de ses passions. Va savoir comme il a commencé à aimer en tout cas, il adore voir son crayon danser sur le papier. Jouer à faire des vagues de carbone sur le blanc de la feuille. Y écrire une symphonie de couleur. Il aime ça !

Et pour finir, il aime les nouvelles technologie. Le nouveau magnum ou le nouveau gadget ou ce genre de chose, il aime ça. Ça lui plaît. Et quand, c’est lui qui invente le dit gadget. Mais là, c’est l’extase ! C’est pourquoi si on fouille dans ses tiroirs, il ne faudra pas s’étonner de voir des plans inachevés mais tout de même assez astucieux. Après tout, n’est-il pas une personne inventive et créative ?

C’est bon jeune lecteur. Tu sais maintenant que Yong Soo n’est pas ce qu’on croit qu’il est au premier coup d’oeil. Certes, il est certaines choses mais il ne faudra pas s’arrêter à ça. Car comme tu l’as lu, il est plus que ça. Heureuse d’avoir éclairé votre lanterne en ce qui concerne le caractère du jeune homme.
avatar1physique
Yong Soo n’a clairement pas l’apparence la plus mémorable et incroyable au monde. C’est même un gars banal et le genre qu’on ne remarquerait pas dans une rue bombée de monde. Parce que là où certains ont une apparence mémorable. Ce qui fait qu’on se souvient de Yong Soo, c’est avant tout son caractère et non son physique. De plus, son physique est par certains traits propres aux habitants du pays dont sa famille est originaire.

Déjà, il est grand, 1m73 à peu près. Comment ça, c’est petit pour un homme adulte ? Bon ! Certes, un européen ou tout autre Occidental peut-être plus grand que lui et ceux d’à peu près une tête voire plus. Mais comprenez que chez lui, c’est considéré comme assez grand quand on voit la taille de ses parents à côté. Et puis, il est mince donc devinez quoi, on a l’impression qu’il est plus grand que la réalité ! Pile poil ce qu’il faut ! Bon par contre, il ne pèse que 55 kg, ce qui n’est pas beaucoup tout en restant éloigné du peu. Pourquoi a-t-il ce poids ? Voyiez-vous, le jeune homme a la bonne mauvaise idées de suivre un régime strict pour être mince mais très mince. Mais ce n’est pas tout, parce qu’en plus ses kilos ce n'est pas du gras mais que du muscle. C’est pour ça que si vous faites parti des curieux voyeurs et que vous avez l’idée d’aller le voir quand il retire son haut, vous apercevrez des muscles fins et suffisamment bien découpé pour que cela ne fasse pas vulgaire ou trop. Seulement, vous apercevrez aussi de nombreuses cicatrices. Vestiges d’entraînement qui ont mal tourné et de combat qui aurait sans doute pu lui faire perdre sa vie. Le jeune homme n’a pas non plus une carrure imposante et remplie de testostérone. Non, la sienne ne l’est pas mais elle dégage tout de même un petit quelques qui fait que l’on voit qu’il peut être sûr de lui.

Mais à part sa taille et compagnie, vous remarquerez bien une autre chose. Comme sa peau, par exemple. Car, elle a une couleur bien à elle. Une sorte de mixte entre une peau japonaise et chinoise, mais un bon mixte ! Hein ! Comment vous expliquer? Elle est mate mais un mat qui tire sur le jaune sauf que tout en même temps, elle est assez claire. L’avantage avec celle-ci est qu’elle prend très bien le soleil, se contentant de passer de son mat à un mat doré. Donc, non pas de Coréen homard ! Enfin, ça dépend parce que parfois, il peut rapidement devenir rouge vif sous le coup de l’émotion par exemple mais aussi en faisant des efforts, etc. Mais ça ne concerne que ses pommettes.

Mais vous imaginez bien que Yong Soo n’est pas qu’un simple corps sans tête. Si ça peut vous rassurer, il a une tête et il la gardera.

Alors, il faut savoir que comme sa carrure, son visage ne déborde pas de testostérone. Et il n’est en rien le plus viril au monde ni même le plus féminin d’ailleurs. C’est un simple visage de garçon. Ses traits ne sont pas fins ni trop dur.

Tout comme, la plupart des êtres humains, il a un nez. Le sien est normal. On observera néanmoins qu’il est en trompette au bout. Certes, ce n'est pas un trait très appuyé mais il est tout de même remarquable un minimum par ceux qui prendront le temps de regarder son visage pendant une seconde.

Il a aussi une bouche. Elle est fine et rose comme il faut. Souvent, vous verrez un grand sourire dessus. Et à l’intérieur, une rangée de dents. Donc, n’allez pas vous imaginer des dents bien alignées. Car si celle de Yong Soo sont blanches comme le nacre, on voit qu’elles ne sont pas vraiment parfaites. Mais cela aurait pu être pire en y réfléchissant bien.

Passons maintenant à ses yeux, ils sont en forme d’amande, cependant, on peut voir qu’ils sont légèrement étirés vers la fin. Par ailleurs, ils sont aussi bridés. Autrement dit, vous verrez un petit cerne omniprésent. Ceux-ci ont une couleur marron, un marron foncé. Du moins suffisamment pour paraître noir quand la luminosité de l’espace où est le jeune homme est sombre. Ils sont encadrés par de fins et longs sourcils noirs.

Vous vous imaginez bien que Yong Soo n’a pas une calvitie et qu’il des cheveux partout sur son crâne. Ils sont bruns mais un brun très foncé de telle sorte que comme les yeux, dans un espace sombre, on croit qu’il a les cheveux noirs. Les siens ne font pas non plus partie des plus coopératifs au monde. C’est-à-dire que ceux de derrière sont pratiquement impossibles à dresser alors que sa frange, elle se plaque en arrière aussi facilement que quand il dit bonjour. Et pendant qu’on en parle, on peut parfois le voir avec ladite frange seulement, soit elle ne sera pas coiffée dans ce cas, il se sera levé soit elle le sera alors, il aura choisi de la porter volontairement ce jour-ci. Cependant, ce n’est pas cette frange qui fait la particularité de ses cheveux, mais une mèche rebelle qui l’amuse bien d’ailleurs. Elle part vers le haut avant de faire un demi-cercle et de se finir en virgule.

Seulement, Yong Soo n’a pas seulement un corps comme physique mais aussi des vêtements qui font tout autant partie de son style vestimentaire. Si vous avez lu le caractère, vous saurez que le Coréen a des goûts assez particulier en matière de mode mais ce que vous ne savez pas c'est qu'il n'est pas rare qu'il mette en même temps des bracelet ou ce genre d'accessoire pour la mode. Eh bien, sachez qu’il les applique dans la vie de tous les jours quand il n’est pas en uniforme de taekwondo et de postier. Par ailleurs, il porte aussi parfois un costume d’homme d’affaires -cravate, veste, chemise la totale quoi-, pour son rôle de tour.

Voilà l’apparence globale du jeune homme, maintenant vous saurez le reconnaître dans la rue en plus de savoir à quoi ressemblent les méandres de sa personnalité.
avatar1histoire
Que se passe-t-il avant qu’un être humain naisse ? Une rencontre, un amour partagé, des baisers, la promesse d’une fidélité éternelle, deux corps fusionnant ensemble et une naissance. C’est un cycle qui peut changer selon les époques mais dont la finalité, elle, est éternelle. Certains peuvent l’appeler le cercle de la vie. D’autres, disent que c’est un simple hasard. Le résultat de plusieurs actions… En tout cas, le résultat est le même est abouti à la création de la vie -parfois-. Nous allons donc commencer par ledit commencement : « la rencontre ».

Il n’était qu’un jeune commerçant avec des parents dont les moyens étaient un peu plus élevés. Son nom, Im Gi. Nous sommes en 1895 dans une petite librairie de Fortuna. Il devait être aux alentours de 21 h, il était fermé depuis belle lurette sauf que des amis à lui devaient venir le chercher pour qu’ils aillent faire la fête et s’enivrer, au besoin. Un truc de jeunes adultes, ce qu’il était. Il allait partir quand ses compagnons arrivèrent avec eux, une belle jeune fille que l’un avait rencontrée quelques jours auparavant. Son nom, Moon Eun Ae, une simple jeune fille d’intellectuelles, selon ses mots. Bon, le courant ne passa pas tout de suite et il fallut que le temps fasse son oeuvre. En plus, il s’amusait à la taquiner ce qu’elle n’aimait pas. Cependant en 1897, ils se marièrent. Bon, c’était la belle vie. Sauf que rapidement, ils eurent envie d’avoir des enfants. Oh ! Les deux voulaient des bambins.

Maintenant, nous sommes en 1903. Les oiseaux chantent. Le soleil brille dans le ciel. Il n’y a pas de nuage. Il fait une chaleur de gueux. Pas étonnant pour un mois d’août. Et on entendait raisonner dans l’hôpital des cris et pas de joie. Disons que la cigogne faisait des promos ce mois-ci et résultat, elle n’eut non pas un mais bien deux enfants. Deux petits jumeaux semblables en tout point. Celui dont nous allons suivre l’histoire se prénommait Yong Soo, « celui qui conserve la prospérité ». Et voici son histoire qui est bien banale -ou pas-.

Donc, nous sommes le 15 août 1903. Dans cet hôpital St-Glaçon de Fortuna, les infirmiers et les patients pouvaient entendre résonner deux cris distincts venant d’une même salle. Je dois bien vous dire qu’il est rare d’avoir des jumeaux mais en avoir des vrais, je vous laisse calculer. Alors, imaginez donc la surprise d'Eun Ae quand elle vit qu’elle n’avait pas un mais deux petits êtres en elle ! Enfin quand elle découvrit suite à l’accouchement. Mais pas que pour elle ! Pour GI aussi ! Deux enfants pour le prix d’un. Quelle aubaine ! Bien que non en fait. Avoir deux enfants, c’était dur alors deux du même âge. Imaginez. Cependant, ils n’en abandonnèrent aucun. Les deux voulaient garder les enfants avec eux. Parce qu’ils étaient quand même mignons les deux petits bouts de choux. Excusez-moi, je m’égare.

Donc ! La vie était normale voire banale pour la famille. C’est vrai quoi. Petit appartement à Pax, revenu suffisant pour quatre, personne au chômage. Bref, la belle vie je vous dis ! En plus, ils n’avaient pas des parents horribles. Entre GI, le papa gâteau est très cool et Eun Ae, la maman sévère mais aussi très gentille. Où pouvait-il avoir un problème ? Eh bien, sachez qu’il n’en eut aucun. C’était une famille unie. Et pour vous spoiler la suite d’une façon violente, elle resta unie d’un côté mais pas de l’autre. À vous de deviner lequel.

Yong Soo apprit très tôt à parler la langue natale de la famille Im, celle d’un lointain pays que ses parents appelèrent la Corée. Cependant, elle ne lui servit jamais. Sauf pour une chose, faire passer à son jumeau des messages que seuls eux deux comprenait. Il aimait beaucoup ce double de lui-même si ressemblant mais aussi si différent. D'une certaines manière, l’enfant s’arrangeait toujours pour être proche de lui et pour qu’ils soient ensemble. Une complicité fraternelle et enfantine.

Seulement, croyez-vous que dans une ville comme Fortuna il y a un risque de ne pas se faire influencer par la mafia ? La réponse est non.

Tout commença au collège, le jeune homme rencontra un jeune homme qui se nommait Sean. Celui-ci avait une famille qui était très proche des Galia. Il parlait de cette corporation comme un drogué au cacao pouvait parler de chocolat. Un groupe plein d’honnêteté ! Des personnes gentilles ! Un lieu où tous sont acceptés ! Le clan parfait quoi ! Yong Soo était intrigué par celle-ci. Il voulait en savoir plus et ce n’était pas Sean qui allait l’épargner sur les détails. Cependant, cette amitié doublée d'une propagande finement dissimulée commença à les séparer, lui et son jumeau. Il fallait s’y attendre d’une certaine manière ou pas. En tout cas, Yong Soo essaya d’empêcher cette lente et cruelle séparation. Mais quand le destin décide de faire son capricieux rien ne peut l’en empêcher même pas le loyal des frères. Résultat, ce qui devait arriver arriva.

Un jour, pour une broutille, ils se disputèrent. Pas une gentille dispute où on se réconcilie tout de suite après mais grosse, un vrai. Nous étions au début du lycée et cet évènement a…Comment dire? Presque brisé Yong Soo. Il n’était plus qu’une ombre, celle de lui-même. La personne à laquelle il tenait le plus au monde… Il avait réussi à se disputer avec elle… Il ne se parlait plus… Faisait en sorte de ne plus se voir… Mais qu’elle était la raison de la dispute . Une broutille je vous l’ai dit… Enfin, disons que Yong Soo avait annoncé vouloir entrer chez les galias, ce qui n’avait pas plu à son jumeau. Mais bref, Yong Soo n’était plus vraiment Yong Soo pendant cette période. Toutes les personnes qui l’ont connu à ce moment-là s’accordent à dire qu’on aurait cru voir un homme dépressif à la place de l’homme joyeux et énergétique qu’il est. S’il entendait parler de son frère, il fondait en larmes et s’il voyait son frère, il se cachait et commençait à se murmurer à lui-même que ce n’était pas sa faute et qu’il n’était en rien responsable. Mais ce n’est pas tout. Au collège, il s’était découvert une passion pour l’art. Il dessinait beaucoup et souvent, celui qu’il utilisait en tant que modèle c’était son frère. Bah, on fait avec ce qu’on a. Sauf que là, il ne dessinait plus ou c’était des dessins pessimistes et tristes. Une fois, il chercha même à détruire les dessins qu’il avait faits avant la dispute et où l’on voyait son frère. Une chance que sa mère l’en empêchât avec son père. Mais il était détruit. Anéanti. Cette période dura jusqu’à la fin de la deuxième année de lycée. Là, il se décida à essayer de se réconcilier avec son jumeau. Ce qui est toujours en cours d’ailleurs.

Sauf que plus que ce pas en en avant, il rentra en cachette chez les Galias. Bon, question rituel d’entrée, ils n'avaient pas fait simple. Par ce que son criminel, c’était un policier véreux du quartier Pax. Mince ! Comment voulez-vous qu’il attrape un policier véreux ! Il a une arme et lui, quoi . Juste son intelligent ! C’est comme si on se battait avec une plume contre une épée. Je veux bien que la plume soit plus forte que l’épée sauf que là, il y a un peu de casse à la fin. Vous ne croyez pas . Mais je vais plutôt vous raconter ceci en détail, si vous le voulez bien.

Il devait être 9h00 du matin. Les rues se réveillaient doucement tout comme les habitants de Fortuna. Dans une de ses rues, juste devant le commissariat, il y avait un homme. Cet homme, je vous laisse deviner de qui il s’agit. Bingo ! C’est bien Yong Soo. Il était en costard cravate. D’ailleurs, ce n'était pas très très confortable à ce moment-là. Il avait un peu peur de ce qu’il allait arriver. Si on le reconnaissait : prison. S’il se faisait attraper : prison. Dans tous les cas, s’il avait une mauvaise fin, c’était la prison. Mais bon, peut-être qu’avec un peu de chance, il allait éviter la prison. Hein ? Mais bref, sa cible sortit du commissariat. Il attendit quelques secondes avant de commencer à le suivre. Il sentait des sueurs froides lui coulaient sur le dos. S’il se faisait remarquer, c’était mort. Et puis, comment le piéger pour pouvoir le capturer ? Ah ! Il aurait dû y penser avant ! Mince ! Et puis, il ne pouvait plus faire marche arrière. Ah ! Il avait une idée ! Couru vers le criminel et le poussa pour attirer son attention. En même temps, le bridé hurla :

« -Pour tes pots de vin ! »

Cela fit mouche dans l’esprit du policier, il se mit à courser le garçon. Il connaissait son secret et si ça se savait : adieu carrière de rêve. Yong Soo entra dans une ruelle avant de se cacher derrière une poubelle. Allez ! Allez ! Viens ! Viens dans la ruelle ! Il est là devant lui ! Il l’a ! Le jeune homme fit une balayette au policier qui flancha un peu suffisamment pour perdre l’équilibre. Faut dire que ce n’est plus ce que c’était les policiers. Il se tourne vers le jeune homme qui se releva rapidement avant de lui donner un bon coup de pied façon taekwondo. Merci papa pour lui avoir fait commencer le taekwondo jeune. Son adversaire était bien sonné. Le brun en profita pour l’immobiliser et  appeler par la même occasion les Galia. Histoire qu’on valide sa mission et qu’il puisse entrer dans la corporation. Et aussitôt dit aussitôt fait, il entra chez eux en tant que tour. Pourquoi en tant que tour ? Il ne savait pas. Peut-être que Sean avait chuchoté à l’oreille du roi quelques informations sur lui.

En tout cas, il n’était pas arrivé au meilleur moment. Il y avait quelques jours, un accident s’était produit. L’incident de la patinoire. Lors de celui-ci, plusieurs personnes perdirent la vie. Et il engendra la création des Fulgurs, une nouvelle corporation. Et comme si les Malleum suffisaient pas, il fallut réorganisait les réseaux et tout le tralala. Autant dire que ce n’était pas de tout repos. Heureusement, quand ça se finit assez rapidement grâce à la vitesses de réactions de tous les membres de la corporation.

C’est ainsi que Yong Soo dut avoir une vie de lycéen mais aussi une vie de mafieux en herbe. Ce n'était pas la meilleure des choses pour un jeune de son âge, à savoir 17 ans mais au moins, il le vivait plutôt bien. Et puis, ça le sortit pour de bon de la dépression dans laquelle il entrait dangereusement.

Par la suite, il sortit du lycée. Son diplôme en poche avec les félicitations de l’équipe administrative. Bah, quand vous vous tuez au travail, ça n’a rien d’étonnant. Il faut bien qu’un arbre bien arrosé ait des fruits. Il y avait juste un petit problème concernant ses études. Parce que c’est bien beau d’avoir des bonnes notes partout mais ça aidait pas pour l’orientation. M'enfin, ça ne l’empêcha pas de choisir d’une certaine manière très rapidement. Il décida d’être étudiant en arts. Il aimait beaucoup l’art alors, s’il ne pouvait pas choisir une voie par défaut autant choisir une voie qu’il aime. Sauf que rapidement, le problème de l’argent se posa. Il avait 18 ans et allait vivre seul. Il lui fallait une source de revenue. Non, pas l’argent de la mafia. Ce n’était pas clean.

Au bout d’un moment et de longue recherche, Yong Soo réussit à se faire embaucher pour un poste de postier à mi-temps. Et comme on manquait de prof dans son club de taekwondo, il se proposa. Il avait un bon niveau et il savait à peu près enseigner donc ça passait.


Maintenant, il a 19 ans. Il cumule deux vies, il est célibataire et a deux jobs en plus de ses études et de son rôle de tour. Il est celui qui conserve la prospérité. Son nom est Im Yong Soo et c’était son histoire.

Juin 1922 :

Yong Soo et Sean étaient assis sur un des fauteuils du café Arlequin. Le bridé avait pris un thé glacé alors que le blond lui prenait un soda. Il se tourna vers le brun.

"-Au fait Yong Soo, tu m'as toujours pas dit pourquoi t'es venu chez les Galias ?"

L'Asiatique tourna la tête. Sa paille était encore dans sa bouche, faut dire qu'il ne s'attendait à ce genre de question ni même à ce qu'il lui pose une question. Il lâcha la paille et lui fit un grand sourire. Il sortit de sa poche une photo abîmée par le temps et par les pliages et dé-pliage régulier qu'elle devait subir.

"-J'suis entré chez les Galias pour eux."

Souriant et entouré de sa famille voilà ce que montrait la photo de Yong Soo. Un passé perdu et disparu mais qui lui permettait d'avancer et de continuer à marcher sur ce chemin plein de crasse.
Même si le ciel te tombe sur la tête, il y a toujours un trou pour s'enfuir.
avatar1Le joueur
Pseudo : Capu ! Ou Kazumi et Kae-cha.
Âge : 16 ans actuellement.
Code : Validé
Commentaire : Pardon pour cette fiche pavé.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince
Prince

Message : 78
Date d'inscription : 24/07/2016
Masculin

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: "Il fait sombre sous le pied de la lampe."| Im Yong Soo Dim 21 Aoû - 22:10
Bienvenue Im Yong Soo !


Félicitations! Tu as bien complété ta fiche. Te voici donc validé. Pense bien à activé ta feuille d'information dans ton profil. N'oublies pas tenir à jour l'inventaire et tes possessions.
Tu peux aussi créer ta fiche de relation et ton journal. Tu es autorisé à RP et RPCB.
Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter tes administrateurs.

Passe ta souris sur le sac pour voir le kit de bienvenu qui t'a été attribué ainsi que 30 Pecuniae. Tu peux les dépenser dans la boutique qui se trouve au centre commercial.

Tu peux aussi visiter les liens suivant :
Bottin des Avatars
Journal
Demande de RP




-Magnum 500 S&W
-Kit de soin
-Gilet pare-balle







_________________
Prince

Pour être efficace il faut cacher ses intentions !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aph-echec-et-mat.forumactif.org
"Il fait sombre sous le pied de la lampe."| Im Yong Soo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Dark TLC Match - Alberto Del Rio Vs Kane
» le capitalisme sombre sous l’immoralité
» O.o Qu'il fait sombre !
» Le souvenir du combat fanfiction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
APH Échec & Mat  ::  :: Inscription :: Abandonnées-
Sauter vers: