Tops-Sites

Partagez|

L’homme qui rit, rouquine qui déprime.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Fou Malleum
Fou Malleum

Message : 48
Date d'inscription : 15/08/2016
Féminin

avatar

Ouvrir
MessageSujet: L’homme qui rit, rouquine qui déprime. Jeu 28 Sep - 18:10
L’homme qui rit, rouquine qui déprime.

C’était une journée grise, le soleil restait caché derrière les nuages, et la température était basse. Typiquement le style de journée où les habitants de Fortuna restent à l’abri, bien au chaud chez eux, en famille. Donc la journée type où la rouquine préférait sortir, car il y a peu de monde dans les rues. Mais si aujourd’hui elle quittait son refuge, s’était pour une raison en particulier.
Elle voulait essayer de nouvelles choses, expérimentés des choses qu’elle n’aurait jamais fait avant. Pourquoi donc ? Car depuis quelques jours des mots la hanté, elle les entendait se répéter en boucle comme un disque rayé, et plus elle les entendait plus elle avait l’impression qu’on lui enfonçait des petits bouts dans la tête. Tout changement serait accompagné de souffrance ? Peut-être… La douleur qui a toujours était sa compagne lui jouer un dernier mauvais tour visiblement.

« Tu veux vraiment que ça se finisse comme cela ? Comme deux idiots qui préfèrent s'ignorer pour ne pas se blesser ?
...
Je te laisse le temps alors. »
« Tu as forcément des sentiments qui sont bloqués en toi.
...
La clé qui permettra de verrouiller cet endroit-là. »


Brigh se massa le crâne, le visage fermé, le regard fatigué. Que ses mots se taisent, que ses bruits infernaux retournes au néant. Comment pouvait-elle réfléchir à tout ça avec tout ses bruits ? Plus elle essaye de comprendre, plus son mal de tête augmentait. Rester chez elle ne l’aiderait pas. Autant errer dans le quartier en quête d’une occupation qui pourrait faire taire cet insupportable bruit. D’un pas lent Brigh avançait dans les ruelles du quartier, observant un peu ce qui pouvait bien se passer. Rien d’exceptionnel, que des scènes banales. Mais son regard fut attiré par un objet lumineux, qu’elle approcha un brin curieuse. C’était le panneau du cinéma du quartier. Depuis le temps qu’elle vivait ici, jamais elle avait eu l’idée de se rendre au cinéma. Son regard vert fit une lecture rapide de l’avant-première. L’homme qui rit ? Un film d’horreur ? Cela pouvait être comique après tout, qu’est ce qui pouvait être plus effrayant que la vie ? Elle s’approcha du guichet et paya son billet. La salle de cinéma était déjà remplie de monde, Brigh chercha un petit instant une place. Mais elle était entourée par tant de personne, certaines étaient bruyantes. Profitez d’une séance de cinéma risquait d’être plus complexe que prévu.

© Truth.

_________________
Coimhéad fearg fhear na foighde. Beware of the anger of the patient man.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi Fulgur
Roi Fulgur

Message : 4
Date d'inscription : 18/01/2017

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: L’homme qui rit, rouquine qui déprime. Jeu 19 Oct - 23:31
Le portugais soupira quelques instants, jetant un oeil à ce qui l'entoure, de la paperasse et encore de la paperasse, qui s'étend sur tout son bureau et au sol....dur dur d'être le roi d'une corporation, enfin surtout quand votre principale occupation était de naviguer sur la mer à la conquête de nouveaux horizons. Le boulot avait tendance à beaucoup..hum disons s'accumuler, entre les plaintes, les problèmes d'argent et les trafics à gérer. Il venait de passer une après-midi entière le nez dans tout ce tas de feuille qui n'a pas l'air d'avoir bougé d'un poil et autant dire qu'il avait le cerveau en compote là. Il se tuera à la tâche un jour si on continue de le forcer à travailler autant. Son regard se pose sur sa montre, il était tard, il avait besoin d'une pause là, vraiment, il avait besoin de partir loin, hors du quartier, surtout que Chuanli n'était pas là, il se sent seul et à vraiment besoin de se détendre, de voir du monde...

Le portugais resta assit immobile pendant plusieurs longues minutes à contempler la fenêtre, cherchant quoi faire, quand il se décida à aller voir un film. Il se leva et sortit en direction du quartier Malleum après s'être changé. Il marchait les mains dans les poches, moyennement détendu, essayant de rester le plus incognito possible, du moins jusqu'au cinéma. Il paya sa place, choisissant un film un peu au hazard, il n'est pas très difficile, il ne put soufflé que lorsqu'il fut enfin assit dans cette salle, plongée à demi dans l'obscurité. Peu de gens étaient présents à son arrivée, mais très vite, la salle devint bondé. Par politesse, il salua la femme qui vint s'asseoir près de lui, mais bien vite, sa crinière rousse lui rappela vraiment quelqu'un....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fou Malleum
Fou Malleum

Message : 48
Date d'inscription : 15/08/2016
Féminin

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: L’homme qui rit, rouquine qui déprime. Sam 28 Oct - 17:46
L’homme qui rit, rouquine qui déprime.

Dans la salle de cinéma Brigh se choisit un siège et s'y enfonça. Elle remarqua à peine la personne qui l'a salua... Est ce que cet homme la connaît ? Où est-ce simplement un geste de politesse ? Ou alors... Non !
Elle doit arrêter de toujours s'imaginer le pire. Elle est là pour se détendre, se changer les idées. Alors elle va sagement profiter de la séance de cinéma, et regarder le film. Tout en espérant qu'aucun gosse de la salle ne va se mettre à crier de peur. Et aussi prier que le voisin de derrière ne renverse pas son pot de pop-corn sur la tête. Car bon avec des cheveux comme les siens, elle passerait des heures à tout retirer.
Au bout de quelques minutes, la rouquine tentait toujours de se détendre. Elle avait beau tenter de se persuader de se détendre, mais son cerveau semblait hurler la même sirène en boucle dans sa boite crânienne.

« Attention ! Rappelle-toi, tu l'as déjà vu à cette réunion. »

Ses ongles s'enfoncèrent dans l'accoudoir de son siège. Ça lui revenait, en effet, elle l'avait déjà vu son visage, il s'agissait du roi des Fulgur. Que faisait-il ici ? Brigh poussa un long soupire et regarda un instant les personnes présentent dans la salle. Aucune autre tête connue. C'est une bonne chose. Comme quoi, même si on tente de se mettre au vert, le travail revient toujours au galop.

Doucement elle croisa ses jambes, et planta son regard dans le grand écran. Et d'un ton calme elle murmure, pour n'être entendu que par cet homme.

« Et bien et bien...Que fait ici un chef adverse, dans un quartier qui n'est clairement pas le sien... Envie de vous frottez au danger ? Ou vous vous êtes perdu ? J'espère pour vous qu'il s'agit de la second option. Je serai même prête à faire les yeux sur votre présence ici... »

© Truth.

_________________
Coimhéad fearg fhear na foighde. Beware of the anger of the patient man.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi Fulgur
Roi Fulgur

Message : 4
Date d'inscription : 18/01/2017

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: L’homme qui rit, rouquine qui déprime. Mer 8 Nov - 16:59
Le portugais avait commencé à regarder le film, sans la moindre pensée négative, après tout il était là pour se détendre et même en quartier ennemi, le cinéma était accessible à tous à ce qu'il sache. Confortablement installé sur son siège, il avait presque oublié la présence de la rousse à ses côtés. Aussi fut-il surpris lorsqu'elle l'interpella peu de temps après. Un léger sourire apparu à son tour sur ses lèvres. Lui aussi, son visage lui revient en mémoire, Brigh s'il se souvient bien, la soeur du petit Arthur et fier membre des Malleums d'après les rapports qu'on peut lui faire. En soit il n'est pas très étonné de la rencontrer ici, après tout il se trouve au quartier Malleum, rien d'étonnant à retrouver des membres de cette corporation ici.

"Bonjour à toi belle demoiselle, navré je t'avais pas reconnue, faut dire qu'il fait un peu noir ici haha !

Il rit doucement, comme à son habitude, il aime bien tout prendre à la légère. Il se permet même de regarder un peu le film tout en continuant de parler de façon très calme, mais toujours à voix basse pour ne pas déranger les autres spectateurs.

En général je préfère que l'on m'appelle Frederico, nous ne sommes plus vraiment des inconnus n'est-ce pas ? Néanmoins, prière de rentrer vos crocs et vos griffes, je ne suis ici ni pour le travail, ni parce que je me suis perdu, mais uniquement pour me détendre devant un bon film, ...a moins que cela ne soit interdit pour nous de nos jours....

Pour la dernière phrase, sa voix se fait plus grave, plus sombre, presque menaçante, méfiante. Mais il conserve toujours son éternel sourire innocent qu'on lui connait si bien. Mais il se tient quand même prêt à toute attaque surprise éventuelle, car comme elle l'a si bien dit, il est en terrain ennemi, seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fou Malleum
Fou Malleum

Message : 48
Date d'inscription : 15/08/2016
Féminin

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: L’homme qui rit, rouquine qui déprime. Jeu 9 Nov - 13:23
L’homme qui rit, rouquine qui déprime.


Son regard émeraude suivait distraitement les séquences du film. N’arrivant toujours pas à profiter du divertissement. L’histoire était pathétique, les personnages avaient connu de tristes expérience et avaient parfois perdu une partie de leur être. La parole ou leur visage.

En parlant de visage, voir ce sourire sur celui du Roi des Fulgur lui donnait l’envie… de lui coller un bon crochet du droit dans la mâchoire. Elle ne supportait pas ce sourire. Pour elle c’était une forme pure de provocation, qui était accentuer par l’appellation belle demoiselle. Brigh planta ses ongles dans l’accoudoir du siège, elle allait tout de même pas provoquer une bagarre dans le cinéma ? Cet homme avait l’incroyable talent de l’irriter, entre sa manière de s’exprimer, son sourire et son rire. C’était une véritable prouesse qu’elle n’ait pas déjà explosé.

Mais les dernières paroles de Frederico déclenchèrent quelque chose en elle. Et pas la meilleure.

« Interdit ? Non-bien sûr que non. Mais vous savez… les accidents par ici peuvent vite arriver. Ce quartier est un peu une poudrière, et il ne manque qu’une étincelle. »

Doucement elle dirigea sa main vers l’accoudoir de Frederico. Lui agrippa la main, de sorte à planter ses ongles dans la peau.

« C’est bien que vous me rappeliez que j’ai des ‘griffes’, que pensez vous de ceci ? Un homme disparaît tragiquement après une séance de cinéma. Ses amis seraient particulièrement en déroute non ? Après tout c’est comme couper la tête d’un poulet, il va courir un temps avant de s’effondrer. Je n’ai jamais été bonne au échec, mais si un roi tombe n’est ce pas la fin de la partie ? »

Elle le fixa avec un grand sourire et se rapprocha pour lui murmurer à l’oreille.

« Me donnez pas l’envie de jouer avec vous. D’autre on essayait et on a même retrouvé un seul de leurs cheveux. Profitons de cette séance. Mais appelez moi une nouvelle fois belle demoiselle, et je vous jure… que je vous étripe. Après tout je suis le démon sanglant. »

Puis la rouquine se réinstalla dans son siège pour continuer de regarder le film.

© Truth.

_________________
Coimhéad fearg fhear na foighde. Beware of the anger of the patient man.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Ouvrir
MessageSujet: Re: L’homme qui rit, rouquine qui déprime.
Revenir en haut Aller en bas
L’homme qui rit, rouquine qui déprime.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Prime et renom de l'homme au boomerang
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Monture sang-froid et homme lézard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
APH Échec & Mat  ::  :: Quartier Malleum :: Cinéma-
Sauter vers: